Son histoire

Résumé de notre histoire fédérale par  Fabienne MAINBOURG, alors présidente, lors de l’Ag de la fédération en 2006, «  Je ne ferai volontairement pas un tableau exhaustif de l’ensemble de l’activité fédérale car depuis le début de notre histoire, les grandes thématiques se répètent : formations, représentations et actions départementales, une  présence dans l’ensemble des échelons fédéraux et bien sûr un soutien permanent aux centres et l’appui à la création de nouveaux.

Je pointerai plutôt les faits qui au fil des ans se sont ajoutés pour enrichir cette activité et ont particulièrement marqué son développement.

C’est en 1993 qu’est née la volonté de réunir les centres sociaux de l’Essonne avec la constitution d’ACSE (Association des Centres Sociaux de l’Essonne).

Des réunions régulières de professionnels essentiellement ont abouti le 3 février 1996 à la constitution de la Fédération Départementale sur la base d’un texte de références préalable à l’établissement du projet fédéral.

Il proposait de « construire un outil utile où chacun des acteurs se sentirait solidairement partie prenante » pour servir le projet « centre social » : 14 centres sont alors adhérents .En mai 1996,  la déléguée fédérale (Corinne MORELLI) prend son poste et  possession des locaux de la Héronnière à Sainte Geneviève des Bois où elle vivra quelques grands moments de solitude puisqu’elle restera pendant 3 ans la seule salariée fédérale.

5 objectifs sont fixés et seront développés plusieurs années durant :
– mise en place d’outils au service des centres
– faire reconnaître la FD et bâtir un partenariat
– renforcer et développer le réseau existant
– représenter les centres (niveau départemental, régional et national)
– promouvoir la notion de « projet social »

En 1997, on commence déjà à accompagner mais de manière très ponctuelle, le développement de la Fédération du Val de Marne. Les actions continuent à se mettre en place : formations, rencontres des institutions et mise en évidence du manque de connaissance des missions des centres.

1998 :

• premières journées départementales sur la question des jeunes
• participation de la FD à son premier Congrès national à Strasbourg
• mais aussi année de la mise en place du partenariat avec le CRIF pour le financement des fêtes de Noël et des repas de quartier
• enfin les contacts avec le Conseil Général permettent déjà sur la base du rapport Fourest d’aborder la place des Conseils Généraux dans le financement des centres.

1999 :

• rencontres systématiques des différents acteurs des centres autour du projet d’élaboration de notre charte
• mise à disposition des premiers postes multimédias pour 3 centres
• appui au développement de la FD 94 avec convention de mise à disposition de personnel
•  enfin l’arrivée de l’assistante fédérale (Marielle LUMINEAU)

2000 :

• parution du premier annuaire des centres sociaux
• élaboration de la charte fédérale de l’Essonne en articulation avec la charte nationale
• étude sur la coordination des fédérations d’Ile de France
• premiers échanges et rencontres sur les pratiques culturelles dans les centres

2001 :

•  arrivée du coordinateur socioculturel (Yves CARON) et de l’animateur nouvelles technologies (Geoffrey SINQUIN)
• premières journées départementales avec la CAF et le C.G., une sur le thème des centres sociaux, l’autre de la parentalité
• réflexion et accompagnement des centres autour des vacances familles et des pratiques culturelles
• participation au montage et suivi du Centre Ressource Politique de la Ville
• apparition des premières actions de prévention santé dans les centres
• rencontres/ débats avec l’UDMJC et  la DDJS, présidées par le Préfet et le Président du Conseil Général : les nouveaux enjeux de la vie associative en Essonne et lancement du centenaire de la loi 1901

2002 :

• arrivée de Delphine FERNANDES en remplacement de Marielle LUMINEAU et de Marion MERCIER en remplacement de Geoffrey SINQUIN ainsi que d’un chargé de mission jeunesse et développement (François DUFOUR)
• progression des adhérents significative : 5 nouveaux soit 19
• une nouvelle journée départementale sur la parentalité
• réécriture de la convention FD 91/94
• mise en place d’un groupe d’échanges et d’analyse de pratiques professionnelles

2003 :

• extension des locaux fédéraux en récupérant la salle du bâtiment Languedoc
• l’accès aux droits apparaît comme une préoccupation des centres et l’objet d’une enquête auprès d’eux
• rendez-vous des acteurs de la jeunesse avec deux rencontres départementales
• et surtout le premier festival « les habitants ont du talent » avec  6 centres

2004 :

• arrivée d’une Déléguée Adjointe (Nadège GRIMALDI) et Kérialtan MUZELLEC remplace François DUFOUR
• le bilan d’activités s’est étoffé au point de doubler celui de 1996, à l’image des thématiques de la vie fédérale et des actions fédérales qui se sont enrichies en quantité et en contenu.

2005 :

• départ de Nadège Grimaldi et Kérialtan Muzellec
• un rapport en AG encore plus détaillé, mais je retiens parmi de nombreux éléments : notre participation au deuxième congrès national des centres sociaux à Villebon et l’accueil des congressistes dès le vendredi dans des centres du 91 sur des thématiques :
– Maison du citoyen d’Athis Mons : de l’égalité des chances et de la lutte contre les discriminations
– Nelson Mandela de Saint Michel sur Orge : de l’appui aux initiatives des parents et des réseaux d’appui à la parentalité
– Colucci de Longjumeau : des projets culturels comme « moyen » de se réapproprier sa manière d’être avec le Festival « Les Habitants ont du talent »
– Nelson Mandela de Brétigny sur Orge : des pratiques culturelles et du développement de l’identité sur un territoire
• la deuxième édition du festival « les habitants ont du talent » et le nombre d’adhérents qui passe à 25.

2006 :

• Arrivée de Guillaume Samson comme chargé de mission

• La Fédération déménage à Morsang sur Orge

C’est donc le dixième anniversaire de notre fédération, je lui souhaite, pardon nous lui souhaitons des dizaines d’autres années aussi actives !!

Depuis l’aventure fédérale se poursuit ….

A fin 2009 :

• un conseil d’administration renforcé dans ses différents collèges : 4 usagers/bénévoles ; 3 élus des collectivités territoriales ; 6 professionnels et 6 membres associés
• deux nouveaux salariés Fanny GABILY (depuis avril 2011) et Joel OUCENIE (depuis janvier 2012), tous deux animateurs fédéraux
• un réseau de 28 centres sociaux
• un travail renforcé sur les dynamiques d’accompagnement de projets de centres,  de la lutte contre les discriminations et la culture ….

15 ans

À propos de l'auteur